9 petites erreurs de design que nous commettons encore

9 ereurs UX à ne plus commettre

par Eugen Esanu spécialiste du design thinking chez Laroche.co

On a tendance à oublier que l'esprit humain évolue lentement, et que de ce fait, nos connaissances actuelles sur le comportement humain seront toujours d'actualité d'ici 50 ans. Plutôt que de faire la course à l'innovation nous devons rester cohérents avec quelques principes simples pour concevoir des produits de qualité.

 

" La capacité du cerveau humain ne change pas d'une année à l'autre, de sorte que les connaissances tirées de l'étude du comportement humain ont une très longue durée de vie. Ce qui était difficile pour l'utilisateur il y a vingt ans continue de l'être aujourd'hui " - J. Nielsen

 

 

Créer des hiérarchies visuelles efficaces

Un autre aspect important qui aidera à numériser une page est de proposer une hiérarchie visuelle appropriée. Précisons que l'impression visuelle d'une page décrit la relation entre les différents éléments qui la composent. Autrement dit, quand j'attéris sur une page, je me fais une idée des éléments qui sont importants sur cette page en fonction de leur apparence visuelle.

Il y a donc quelques principes à respecter pour ça:

Plus un élément est important, plus il est important visuellement. Les éléments les plus importants sont: soit plus gros, soit plus audacieux, dans un jeu de couleurs distinctif.

Les choses qui sont liées logiquement, sont visuellement liées. Par exemple, on regroupe les choses qui se ressemblent sous le même style visuel ou sous le même en-tête.

Ne réinventez pas la roue

Nous, les concepteurs, croyons que les gens veulent quelque chose de nouveau et même encore plus. Mais nous oublions qu'il y a tellement d'applications et de sites web sur le marché que chacun exige du temps de la part de l'utilisateur. C'est la fameuse économie de l'attention. Et comme chaque site et chaque application sont différents dans leur fonctionnement, notre cerveau explose quand il voit quelque chose de nouveau et se dit: "Oh mec, une autre application à apprendre à manier ?!".

C'est un point important à savoir avant que je ne dise ceci:

En tant que concepteurs, quand on nous demande de concevoir quelque chose de nouveau, nous sommes tentés d'essayer de réinventer la roue.

Parce que faire quelque chose comme tout le monde, on se dit d'emblée que l'on va dans la mauvaise direction. Nous avons été embauchés pour faire quelque chose de différent. Sans compter que l'industrie offre rarement des récompenses et des éloges pour la conception de quelque chose qui a «le meilleur usage des conventions» ou bien qui est "le plus consensuel".
Avant de réinventer la roue, vous devez comprendre la valeur (temps, efforts, connaissances) de ce que vous essayez de perturber pour innover.

 

Télécharge notre cours complet

Pour gagner en agilité

 

 

 

Les instructions pour l'utilisation du produit doivent disparaitre 

Notre travail consiste à rendre les choses claires et évidentes. Si on a du mal à les rendre évidentes, alors faisons en sorte qu'elles soient au moins explicites. La principale chose que vous devez savoir sur les instructions c'est que personne ne les lira. Nous devrions avoir pour horizon de supprimer les instructions pour que tout soit explicite. Mais quand elles sont nécessaires, réduisez-lez au strict minimum. (mais, vraiment, personne ne va les lire).

Si cet horizon n'est pas évident à atteindre, alors nous devrions viser l'auto-explicatif.

Prenons l'exemple d'IKEA. Si vous demandez à une personne moyenne d'assembler une garde-robe d'IKEA, c'est presque certain qu'elle l'assemblera correctement. Pourquoi? parce que dans la plupart des cas, la manière de procéder est évidente si nous avons une image claire du problème. Et même dans les cas où cette personne regarde les instructions, celle-ci est seulement composée d' images, pas de mots.

On ne veut pas savoir comment votre service fonctionne

Pour la plupart des gens, il n'est pas essentiel de savoir ou de comprendre le fonctionnement de votre produit. Pas parce qu'ils ne sont pas intelligents, mais simplement parce qu'ils s'en moquent. Ainsi, une fois qu'ils auront défini l'utilisation de votre produit, ils passeront rarement à autre chose.

Prenons comme exemple les AirPod d’Apple. Nous pouvons tous admettre que ce sont les oreillettes qui ont le plus mauvais rendu sonore pour le prix que vous les payez. Mais quand on regarde comment les gens interagissent avec, on comprend la vraie raison pour laquelle ils l'achètent. Ils ne ressentent pas la mauvaise qualité de son, et ne remarquerent même pas l'innovation technilogique qu'ils représentent.

Je regarde comment ma mère interagit avec eux et elle ne m'a jamais posé de questions sur leur côté innovant ou pour savoir comment ils fonctionnent. Tout ce qu'elle sait c'est que chaque fois qu'elle les sort de leur boîtier,ils se connectent avec ses appareils. C'est aussi simple que ça.

Les gens ne recherchent pas de "signaux subtils" - ils sont pressés

Nous, concepteurs, adorons donner aux utilisateurs des effets subtils et ajouter des fonctionnalités pour le plaisir des utilisateurs, pas vrai? Eh bien, si je vous disais que vos utilisateurs ne s'en soucient pas? Peu importe ce qu'ils vous disent qu'ils font, ils ne le font pas. La première fois qu'ils voient un effet? OK. La seconde fois? D'accord... Troisième? Vraiment, combien de fois je vais voir ce truc?

Pourquoi cela arrive-t-il? La vie est un environnement beaucoup plus stressant et exigeant que les effets subtils d'une application. Par exemple, votre enfant hurle parce qu'il veut de la crème glacée, le chien aboie parce que quelqu'un appelle à la porte et vous essayez de réserver un billet pour un train qui part dans 40 minutes. À ce moment précis, les gens n'accorderons aucune attention aux subtilités de votre appli.

 

 

Les groupes de discussion ne sont pas des tests utilisateur

Le groupe de discussion est un petit groupe de personnes qui s'assoient autour d'une table pour discuter de choses. Ils parlent de leurs opinions sur le produit, de leurs expériences passées, de leurs sentiments et de leurs réactions face aux nouveaux concepts.

Les groupes de discussion sont parfaits pour déterminer ce que veut votre public.

Un test utilisateur consiste à regarder une personne à la fois, essayer d’utiliser votre produit. Dans ce cas, vous leur demandez d'effectuer des actions spécifiques pour voir si vous devez corriger quelque chose dans vos concepts. Les groupes de discussion sont donc centrés sur l'écoute et les tests utilisateur sur la surveillance.

Vous posez les mauvaises questions

Il n'est pas productif et ça n'apportera aucune valeur ajoutée si vous posez des questions telles que: "Les gens aiment-ils les menus déroulants?". La bonne question à poser est la suivante: «Ce menu déroulant, avec ces mots, dans ce contexte, sur cette page, crée-t-il une bonne expérience pour les personnes qui sont susceptibles d'utiliser le site?

Nous devrions laisser de côté «est-ce que les gens aiment?» Et approfondir le contexte stratégique de la conception.
Pour la simple et bonne raison que si nous nous concentrons sur ce que les gens aiment, nous perdrons notre concentration et notre énergie. Les tests utilisateurs vont effacer tous ces «j'aime» et vous montrer ce qu'il faut faire.

Lorsqu'une personne utilise votre produit, vous oubliez qu'elle ne devrait pas perdre de temps à réfléchir à…

  • Où suis-je?
  • Où devrais-je commencer?
  • Où ont-ils mis ce p... de _____?
  • Quelles sont les choses les plus importantes sur cette page?
  • Pourquoi ont-ils appelé ça comme ça?
  • Est-ce une annonce ou une partie du site?

Le fait est que chaque question qui nous vient à l’esprit, lors de l’utilisation de votre produit, ne fait que s’ajouter à la charge de travail cognitive. Cela détourne notre attention de «pourquoi je suis ici» et de «ce que je dois faire». Et en règle générale, les gens n'aiment pas passer du temps à résoudre des énigmes lorsqu'ils veulent simplement savoir si ce bouton est cliquable ou non.

Et chaque fois que vous demandez à un utilisateur d'appuyer sur quelque chose qui ne fonctionne pas ou qui ressemble à un bouton / lien mais qui n'en est pas un, cela s'ajoute à la liste de questions qu'ils se pose. Et cela se produit parce que celui qui a construit le produit ne se souciait pas vraiment du produit.

L'article a été écrit sur la base de la version révisée du livre Don't Make Me Think de Steve Krug.

 

Have fun and share it !