5 questions essentielles à vous poser avant de démarrer votre projet professionnel

5 questions à se poser quand on entreprend

Vous souhaitez vous lancer dans l'aventure de l'entrepreneuriat ou vous mettre à votre compte ? Pour éviter de prendre des risques inutiles, prenez le temps de faire votre checklist en répondant à ces quelques questions.

Ces dernières années l'entrepreneuriat à le vent en poupe. De la startup nation au freelancing, en passant par ceux qui cumulent travail salarié et statut d'auto entrepreneur, il est devenu relativement facile de créer son activité.
Pourtant, chez Midhow, nous avons retenu un certain nombre d'obstacles majeurs qui mettent à l'épreuve la conduite de votre projet.
Avant de vous lancer, de déposer vos documents auprès du service concerné et de devenir officiellement un entrepreneur, faîtes le point sur votre projet en répondant à ces cinq questions.

La check list du porteur de projet

  1. Quelles sont mes motivations exactes ?
  2. Mon projet professionnel correspond t-il à un besoin ?
  3. Quelle est ma vision ? A court et long terme ?
  4. Quel est mon modèle économique ?
  5. Qui sont mes clients ?

 

 

 

Quelles sont vos motivations exactes ?

Rendez-vous dans votre salle de bain, seul.e, au calme et prenez le temps nécessaire pour répondre à cette question : pourquoi voulez-vous monter votre entreprise / vous mettre à votre compte
Pour gérer votre temps comme vous le souhaitez ? Pour gagner plus d'argent ? Pour vous sentir plus à l'aise dans votre vie ? Pour vous élever socialement ? Pour devenir célèbre ? Pour être un influenceur ? Pour aider les autres ? Pour sauver la planète ?

Il y autant de questions qu'il existe de motivations. Vous seul.e pouvez y répondre.
Sachez néanmoins que cet exercice, conduit honnêtement, vous permettra d'élaborer des stratégies qui vous conviennent.

Par exemple, vous souhaitez écrire des articles en freelance (devenir un rédacteur web). Pourquoi ?
Parce ce que vous aimez écrire ? Vous voulez gagner de l'argent avec votre compétence ? Gérer votre vie de famille en faisant quelque chose qui permettent de vous épanouir ?

Il est très facile de devenir un rédacteur web en freelance mais à moins d'être très à l'aise avec le numérique et de s'y connaitre en marketing digital, vous risquez fort de fournir un travail considérable pour un résultat financier quasi nul. Pourquoi ? Parce que le marché du content writing est saturé.

Il faudra donc travailler votre branding (votre vision et votre image de marque), vous positionnez de manière stratégique vis-à-vis de vos concurrents, être créatif pour développer une clientèle (sachant que l'offre en rédaction de contenu est pléthorique et les plateformes très nombreuses)... Bref, si vous pensez gagner facilement et rapidement de l'argent en étant freelance en content writing, ce n'est pas gagné.

Mais si votre passion est l'écriture, que vous n'êtes jamais coincé par le syndrome de la page blanche et que vous êtes assez flexible sur les sujets (vous pouvez écrire sur tout et n'importe quoi), alors cette activité peut-être un complément de revenu intéressant.

 

Votre projet professionnel correspond t-il à un besoin ?

C'est une question cruciale que vous devez poser sans cesse, même après avoir lancé votre activité.

Prenons un exemple.

Vous décidez de lancer un pot de fleurs connecté, parce que vous-même détestez avoir à ausculter vos plantes vertes pour connaître leur état de santé. En même temps, vous adorez les gadgets technologiques et vous aimeriez recevoir sur votre smartphone des nouvelles régulières sur la santé de vos plantes.
Ok.

Une petite question ? En dehors de vous qui cela va intéresser ? En dehors de vos amis (qui seraient prêt à vous acheter n'importe quoi parce qu'ils vous aiment beaucoup) qui serait susceptible d'acheter votre pot de fleurs connecté ? Les technophiles ? Mais ont-ils des plantes vertes chez eux ? Les amoureux du jardinage ?

Comme vous le voyez, c'est une question plus complexe qu'il n'y paraît. Dans le cas des pots de fleurs connectés cela ne répond pas strictement à un besoin, sauf, si vous vous adressez aux professionnels (pépiniéristes et autres) qui doivent vendre des plantes en parfaite santé.

Formuler des réponses à la question du besoin, vous permettra de commencer à identifier vos clients potentiels, définir une cible et vos personas. Mais attention, ce travail est à refaire régulièrement pour coller au plus près à l'évolution des besoins chez vos clients.

 

 

 

Quelle est votre vision ? A court et long terme ?

Reprenons l'exemple précédent. Quelle est votre vision ?
Vous voulez devenir le roi, la reine des pots de fleurs connectés ? Vous voulez sauver la planète ? Economiser l'eau ?
Vous devez définir une stratégie à court et long terme pour votre activité.

Vendez-vous autre chose que des pots de fleurs connectés ? Pourquoi avoir choisi d'associer jardinage et technologie ? Que proposez-vous exactement ?
Il ne s'agit pas de définir une offre, mais bien de construire un argumentaire précis et une stratégie sur le long terme pour votre activité.

Comment voyez-vous votre activité dans 1 ans, dans 3 ans et dans 5 ans ?
Si vous n'arrivez pas à répondre à cette question, laissez-la en suspend et concentrez-vous sur la suite. Vous verrez que dans quelque temps vous serez capable d'y répondre sans effort.

Quel est votre modèle économique ?

Chez Midhow, nous voyons beaucoup d'entrepreneur.e.s qui ne savent pas à répondre à cette question. Ce n'est pas grave de ne pas pouvoir y répondre. Mais tôt ou tard (et plutôt tôt que tard), vous devrez réfléchir à votre modèle économique.
A l'heure actuelle, il existe autant de modèles économiques qu'il existe de projets. Cependant, on a tendance à reproduire des modèles par souci d'efficacité en croyant "gagner du temps".

Qu'est-ce que le modèle économique de votre activité ?
le business model ou modèle économique est l'ensemble des moyens qui vont vous permettre de générer de la valeur. Voici pour l'aspect abstrait.
Concrètement, le modèle économique détermine votre rentabilité. Voulez-vous être très rentable (beaucoup de profit) ou peu rentable (peu de profit) ?

Aujourd'hui, avec l'essor des théories économiques alternatives, vous pouvez tout à fait choisir d'être peu rentable, donc de faire un profit limité. D'autant plus que le concept de rentabilité et de plus en plus déconnecté de la génération de valeur. La valeur ici, ne sera pas strictement économique, mais aussi écologique, culturelle, la valeur confiance que vous accorderont vos clients etc...
Dans le modèle économique, vous devez donc intégrer la notion de valeur et de profit.

Vous lancez par exemple un nouveau média, exclusivement en vidéo, sur Youtube.

Jusque-là vous générez du contenu, une certaine valeur mais pas de profit. Pour être pérenne, votre activité doit être équilibrée. Comment allez-vous assurer la pérennité de votre média ? En demandant des subventions ? En faisant appel au financement participatif (crowdfunding) ? En augmentant votre nombre de followers pour déclencher des revenus publicitaires ? En demandant à vos utilisateurs de faire un don ? En vendant des tee-shirts ? En faisant un mix de tout ça ?
Tout est possible aujourd'hui. Alors laissez courir votre créativité !

 

 

Télécharge notre cours complet

Pour gagner en agilité

 

 

 

 

Qui sont vos clients ?

Que ce soit des utilisateurs, des clients ou encore des bénéficiaires, votre activité est à destination de certaines personnes. Vous devez définir votre clientèle.

Souvent, la réponse piège à cette question, c'est "tout le monde". Non, vos clients ne sont pas tout le monde. Si votre rêve consiste à ce que tout le monde utilise votre service ou votre produit, vous devez partir d'un point zéro, le client type qui serait le plus à même d'utiliser votre produit/service. Une fois, ce client type conquis, vous aurez tout le loisir d'élargir votre cible.

Vous pouvez avoir plusieurs clients types, différents profils. L'important est d'en savoir un maximum sur vos clients cibles afin d'établir une cartographie assez précise, avec le moins de biais possible.

C'est ce qu'on appelle établir des personas, des personnages fictifs qui représentent vos clients cibles.
Quel âge ont-ils ? Où vivent-ils ? Que font-ils le dimanche ? Quel sport pratiquent-ils ? Quelles passions ont-ils ? Ont-ils des enfants ? Vivent-ils en couple ? Sont-ils propriétaires ou désirent-ils le devenir ou pas du tout ? etc...

Que vous soyez artisan, entrepreneur.e, startupper, dans l'ESS ou l'économie circulaire, ces questions essentielles vous aideront à dessiner les grandes lignes de votre projet et à écrire votre business plan.