Patxi Belly fondateur de Mezenasgo

Nous avons rencontré pour la première fois Patxi, l'année dernière à la faveur du premier déconfinement, il débutait alors la coordination d'une formation dédiée au web et à la radio, en parallèle de ses autres activités.

Patxi est un enfant du Labourd, partageant volontiers sa passion pour son territoire, aussi bien à l'Agglo du Pays Basque (pour laquelle il a travaillé 10 ans) que sur les ondes de France Bleu Pays Basque.

Concentrant toute son énergie pour établir des ponts entre les projets, Patxi est un créateur de liens, infatigable et humaniste.

Sensible aux problématiques actuelles, Patxi s'est engagé dans la voie de l'ESS en y apportant ses compétences. Ces derniers mois (depuis près de 4 ans), il participe à tisser la toile de l'ESS dans le 64 avec son agence de conseil (notamment en mécénat), Mezenasgo, qui connecte les porteurs de projets locaux avec les financeurs.

D'où te vient cette fibre pour l'ESS ?

Franchement, très bonne question !

Tout d’abord de mon éducation, mes parents m'ont inculqué des valeurs de solidarité. 

Ensuite, mon adolescence marquée par mon implication en faveur d’un Pays Basque plus indépendant a forcément influencé mon parcours actuel. A ce moment-là, je suivais également des études d’économie au lycée que j’ai poursuivies à l’Université… On ne découvre pas Marx et Engels sans que cela vous influence quelque peu !

Enfin, pour mon premier vrai poste en 2005, j’ai travaillé pour l’association Hemen qui déjà à l’époque oeuvrait pour une autre économie et un financement des projets plus local, plus proche des gens (notamment via les CLEFE - Club Local d'Épargne pour les Femmes qui Entreprennent - et la société de capital risque Herrikoa). 

Cette expérience m’a permis d’envisager cette autre économie comme un vecteur de développement local positif !

Pour toi, quelles sont les problématiques actuelles de l'ESS au Pays Basque ?

Le Pays Basque est un vrai laboratoire ESS depuis de nombreuses années.

Au final, les problématiques actuelles de l’ESS au Pays Basque sont les mêmes que celles de l’économie “classique” : pas ou peu de foncier abordable financièrement, concentration de l’activité sur une zone côtière...

Par ailleurs, l’individualisation de notre société fragilise également les structures de l’ESS avec des bénévoles de plus en plus “zappeurs” passant de projet en projet, et la difficulté pour les gens de s’investir dans le bénévolat à long terme…

Quelle est ton analyse sur le mécénat comme source de financements pour les porteurs de projets ? Freins / leviers ?

A mon sens, c’est un frein de ne voir le mécénat que comme une source de revenus financiers, seulement une possibilité de boucler un budget… Je vois le mécénat comme une possibilité de partager des biens et des compétences plutôt que de l’argent.

Il faut s’intéresser à l’autre… d’un côté que de l’autre… sans a priori ni préjugés !

C’est un formidable levier de compréhension mutuelle dont on a bien besoin en ce moment !

Que dirais tu à quelqu'un qui souhaite développer un projet ESS au Pays Basque ?

Je lui dirais de prendre son temps, de regarder déjà ce qu’il se fait sur le territoire, d’apprendre à le connaître, d’intégrer un projet, de faire des rencontres…

J’avoue que je suis un peu surpris certaines fois de voir / entendre des porteurs de projet qui ont une idée… qui est déjà mise en œuvre sur le territoire à quelques kilomètres de là ! Il faut que nous réunissions plus nos forces au lieu de vouloir chacun·e créer SON projet ou SA structure.