Le poulailler d’entreprise, réduction des déchets et bien être de ses salarié.e.s

Avec la crise du covid et l’accélération du changement climatique, de plus en plus d’entreprises, poussées par leurs salarié.e.s, se préoccupent de leur impact social et environnemental. Une solution toute simple, parmi d’autres, est d’installer un poulailler au sein de son entreprise.

 

Les bienfaits d’un poulailler d’entreprise sont nombreux

On estime qu’une poule permet de réduire les déchets de 150kg par an tout en produisant un compost utilisable pour faire pousser des fruits et légumes. Un cercle vertueux qui offre de nombreux atouts.

En effet, donner les restes alimentaires de la cantine d’entreprise aux poules permet en outre d’économiser sur la collecte et le tri des déchets (environ 89€ par personne et par an selon l’ADEME), une réduction des coûts non négligeable en période de crise.

 

 

Un poulailler d’entreprise pour améliorer la QVT

La qualité de vie au travail (QVT) est un des piliers de la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) dans le cadre du “respect de l’humain” (AFNOR).

Mettre en place un poulailler d’entreprise procure un temps de respiration et de reconnection avec le vivant. Sortir, même pour cinq minutes de pause, du milieu productiviste de l’entreprise pour observer des poules abaisse le niveau de stress. Une sorte de galinothérapie à volonté sur le lieu de l’entreprise.

 

Un poulailler qui participe à l’instauration de dialogues respectueux

On constate aussi, passé l’étonnement des visiteurs ou des clients, une véritable sympathie de la part de ceux-ci lorsqu’ils s’arrêtent pour observer les poules à l’air libre.

En outre, si vous n’avez d’espace au sein de votre société vous pouvez coopérer avec vos voisins pour installer un poulailler commun.

Que ce soit en zone urbaine, industrielle ou artisanale, un poulailler peut en effet s’installer à peu près n’importe où.

Il faudra toutefois veiller à ce que les poules, qui sont omnivores, aient une nourriture diversifiée (grains / déchets / herbe / petits cailloux), de l’eau fraîche régulièrement, un espace protégé des prédateurs (renards, fouines, buses…) et assez grand (compter 2m sur 2m par poule), suffisamment d’ombre et une “maison” pour dormir et se mettre à l’abri.

 

Un coût d’installation et d’entretien (changer la litière toutes les semaines au minimum) très faible en comparaison des atouts indéniables !

 

Dernière chose, le poulailler remplace avantageusement la traditionnelle et très éculée table de ping-pong pour améliorer l’environnement de travail dans l’entreprise.